rss-blog-vipc

Les réseaux sociaux dans notre travail quotidien…

Le 11 août 2010, par Indigo | Point de vue

Viadeo, Facebook, Twitter ? Facilitateur ou Perturbateur ?

Bienvenue sur Myspace, Twitter, Facebook, Linkedin, Viadeo…

Et vous ? A quel groupe appartenez-vous ? Mon dernier en date, c’est « j’étais en train de travailler et je me suis retrouvé sur Facebook »…
Ces nouveaux modes de communication sont une aubaine tant sur le plan personnel que professionnel. Mais comment  c’était la vie avant ?


Posté ! Une demande de mise en relation, une offre business : en matière de relation BtoB, les sites professionnels tels Linkedin et Viadeo sont  sans aucun doute facilitateur d’échanges, contribuant à élargir  « son réseau » et dans certains cas, à trouver un partenaire commercial ou un collaborateur. Les délais de réponse peuvent être très minces pour peu  que notre correspondant soit réactif !
 La relation est facilitée, loin de la prospection téléphonique ou des mailings impersonnels, on se cherche par mots clés, groupes d’appartenance et centre d’intérêts ! On s’invite, on s’accepte ou se refuse sans heurt, ni tensions.

Mais  comme pour tout ce qui a trait au surf sur le web, l’important est de ne pas se noyer dans le flot d’information. On est vite débordé si l’on n’a pas une idée précise et une méthodologie rigoureuse dans sa recherche. On peut vite naviguer de liens en liens, d’amis en amis et en oublier le pour quoi de notre présence sur le site…

Perturbateur ces réseaux, oui !
Pour échapper  à l’ennui au travail : on guette la moindre notification, la moindre modification de profil et gare à la pile de dossier qui s’amoncelle !!
Mais le vrai risque au quotidien c’est qu’employé patron, étudiant, amis partagent les mêmes espaces, et là gare à  la collision… 

Tags: , , ,

Retrouvez nous sur

Indigo Global Services sur Twitter   Indigo Global Services sur Facebook   Abonnez-vous au flux RSS

1 Commentaire

  1. laetitia dit :

    Sur le site Internet Focus RH du 13 Avril 2010, il est question d’une étude réalisée lors de la Conférence Annuelle Réseaux Sociaux et Entreprises conçue et réalisée par Development institute international (Dii) le 8 avril 2010 qui fait état des questionnements sur l’impact des réseaux sociaux en entreprise concernant l’image mais aussi la séparation vie privée/vie publique.
    76 % des professionnels interrogés jugent les impacts des réseaux sociaux sur les entreprises « relativement importants » ou « importants » avec quand même 47% des préoccupations qui concernent le temps passé par les salariés pendant leurs heures de travail.
    En entreprise, en fonction du poste occupé, on doit pouvoir maîtriser son image publique. Aujourd’hui, il est possible sur certains sites tel Viadeo, de ne pas rendre son profil accessible au public. Un des meilleurs moyens de contrôler son image est de vérifier sur Google en tapant son nom, mais aussi de créer un Blog Cv
    Selon, une récente enquête réalisée par le réseau des sites emploi « Régionsjob », sur la totalité des personnes interrogées, 36 % utilisent le réseau social pour sa recherche et 57% de ses candidats à l’emploi pensent que ces sites vont prendre une importance dans leurs recherches futures.
    Pour nous qui travaillons dans le recrutement informatique, « la chasse »au meilleur profil grâce à ces supports occupe une bonne partie de notre emploi du temps. Effectivement, il nous arrive de vérifier l’image du futur collaborateur alors c’est vrai attention aux photos circulant sur facebook ou autre vous montrant en mauvaise posture lors d’une soirée bien alcoolisée par exemple ou aux groupes d’appartenance également ; c’est sûr qu’appartenir à un groupe du genre »Fu.., les patrons, ce sont tous les mêmes ! » risque de nuire à priori à la retenue de votre profil par le recruteur.
    Dès l’instant où l’on met un pied sur le web, il faut s’attendre à des répercussions sur notre image. Sans conteste, les réseaux sociaux sont une avancée.
    Alors positive ou négative, cette avancée? A chacun d’utiliser ces nouveaux moyens de communication à bon escient, un utilisateur averti en vaut deux !

Ajouter un Commentaire