rss-blog-vipc

Plan d’Austérité dans le secteur IT?

Le 15 nov 2011, par Mélaine | Point de vue

Rigueur, plan d’austérité…la situation économique européenne ne laisse pas présager une croissance exponentielle pour le secteur! Néanmoins, Faut-il s’attendre à un resserrement des budgets, faut-il redouter un gel des dépenses IT?

C’est ce que semble craindre le cabinet d’étude Gartner qui tout en tablant sur une croissance de 2,3% pour 2012, prévoit une restriction des budgets IT pour la zone euro ouest jusqu’en 2015 qui aura pour conséquence d’entraîner dans son sillon les pays de l’EMEA.

Bon scénario catastrophe? Pas tout à fait pour le Gartner qui voit là une bonne occasion pour le DSI de se réinventer.

On en parle depuis un moment et Stéphane est un fervent défenseur de cette idée. Le DSI doit faire partie intégrante de la stratégie de croissance de l’entreprise.

Le DSI doit pouvoir répondre aux changements transversaux majeurs qui sont en train de s’opérer au sein de l’entreprise.

Qu’en pensez-vous, êtes-vous dans une perception de l’informatique simple pratique efficace, orientée ROI pour chaque secteur de l’entreprise?

Tags: , , ,

Retrouvez nous sur

Indigo Global Services sur Twitter   Indigo Global Services sur Facebook   Abonnez-vous au flux RSS

2 Commentaires

  1. Philip dit :

    Aaahh – se serrer la ceinture, « participer à l’effort de guerre », … Toutes ces phrases clés. Il est vrai que DSI, avec un budget qui diminue peut être une situation compliquée.

    Mais à la fin, chaque € investi devrait en ramener 2 en business, ou en éviter 2 de plus en autres investissements. N’est-ce pas ce que nous faisons tout le temps, même hors temps de crise?

    Alors, finalement, la seule chose à démontrer, n’est-ce pas juste qu’au lieu de se produire au bout de 3 ans, on peut le faire au bout de 6 mois?

    N’est-ce pas l’occasion de réflechir sur l’agilité de l’organisation? Comme dans la vraie vie, les périodes où on mange à sa faim (voire plus, n’est-ce pas?) peuvent faire apparître un peu d’embonpoint, une légère tendance à la paresse.

    Bah la crise c’est la bonne résolution du 1er janvier. On arrête la clope (dépenses inutiles et néfastes), on s’accorde du temps pour un footing (re-priorisation pour en garder l’essentielle de survie) et on arrête le foie gras au p’tit déj’ et l’entrecôte du soir pour manger un peu moins cher et un peu plus sainement (on scrute le rentabilité immédiate des business case et on challenge les demandes).

    Alors, bonne année!

  2. Stephane dit :

    Merci pour ce commentaire plein d’humour et de vérité !!!

Ajouter un Commentaire